Vous êtes ici

Avis n°470

Déchets nucléaires et efficacité énergétique

Ajouté par Sylvie ORTHION (Lyon), le
[Origine : Site internet]

Après avoir lu l'avis n°465, je me rends compte que les 2/3 des déchets nucléaires produits par les centrales nucléaires (dû à leur rendement) n'ont pas servi aux besoins énergétiques de nos concitoyens, mais à réchauffer l’environnement. Ce bilan que nous laissons à nos enfants et notre responsabilité vis-à-vis des générations futures est pour moi de plus en plus difficile à porter. Il me semble indispensable de sortir du modèle « papy boomer » / « 30 glorieuses », génération qui a tiré avantage de tous les bénéfices en laissant la facture aux suivants…

Commentaires

Renseignez-vous: C'est exactement la même chose avec les centrales à charbon, dont le rendement moyen est à peu près le même, mais dont on utilise parfois la chaleur produite par cogénération électricité-chaleur. Cela pourrait être fait aussi avec le nucléaire, et certains pays comme la Finlande y songent fortement;
Par contre les centrales à charbon représentent la principale menace pour le climat( CO2) et provoquent chaque année des milliers de morts prématurées dans le monde, dont 30 000 en Europe et près d'un millier en France due à la pollution venant du reste de l'Europe, particulièrement quand le vent souffle e l'Est. De ce point de vue, le nucléaire a sauvé chaque année des milliers de vie en Europe, particulièrement en France, par rapport à un mix électrique qui, comme l'Allemagne, comprend beaucoup de centrales à charbon. C'est en fait vous, par ignorance, qui aurez une grande responsabilité vis-à-vis des générations futures, en acceptant le charbon plutôt que le nucléaire.

92500

Si le rapport "énergie_utile/énergie_ajoutée_à_l'environnement" vous importe tant, il est urgent que vous vous passiez de toutes formes d'utilisations d'énergie fossile. En effet, pour chaque kWh d'énergie thermique dégagée par la combustion, c'est de l'ordre de 100 fois plus d'énergie qui est ajoutée à l'environnement par l'effet de serre dû au CO2 dégagé.

En ce qui concerne le nucléaire, pour augmenter son rendement*, comme l'a dit M Durand, la cogénération pourrait être mise à l’œuvre. Une étude préliminaire estimait à ~1Md€ le coût de l'investissement pour apporter 1GW de chaleur à Paris depuis la centrale de Nogent. Une autre piste pourrait constituer à utiliser la chaleur résiduelle dégagée par la décroissance naturelle des colis de déchets HA-VL.

*A mon sens, parler de rendement de conversion d'une centrale nucléaire n'a pas de sens car celle-ci convertit en énergie utilisable une énergie qui serait de toute façon perdue naturellement (par la décroissance radioactive).

44000

La cogénération est bien adaptée à des unités de production d'énergie de proximité pour éviter les pertes de chaleur pendant le transport.

Ce n'est pas du tout le cas des centrales nucléaires ou des déchets nucléaires entreposés à La Hague. De plus la potentielle contamination radioactive de l'eau envoyée chez les gens est rédhibitoire.

Par contre, ce peut-être le cas pour les centrales thermiques biomasse ou les microcentrales domestiques type pile à combustible (à biogaz ou à dihydrogène produit par les énergies renouvelables intermittentes ou un mélange des deux) qui peut à la fois servir pour l'eau chaude sanitaire et les radiateurs ainsi que pour l'électricité du foyer. Ce gaz (distribué par le réseau de gaz) est un moyen de stocker sous forme chimique l'énergie renouvelable (solaire, éolienne, biomasse).

44230