Vous êtes ici

Avis n°30

Contre une centrale au gaz à Landivisiau

Ajouté par Jacques LE RIDER (Landivisiau), le
[Origine : Site internet]
Energies fossiles

La centrale au gaz projetée à Landivisiau est incompatible avec l'objectif de sortie des énergies fossiles et de transition énergétique. Le montant exorbitant de la subvention promise à l'opérateur, Direct énergie (45 millions d'euros par an pendant vingt ans renouvelables) constituerait un inacceptable détournement de fonds publics destinés à promouvoir les énergies renouvelables au profit d'une centrale polluante et d'un projet passéiste et inadapté.

Commentaires

Le 24 juin en clôture de la conférence de lancement du « pacte mondial pour l’environnement », le président de la république, Emmanuel Macron, déclarait : "Le projet d’un pacte mondial sur le climat est un défi lancé à l’humanité comme avant furent les combats pour les droits civiques ou pour les droits sociaux ou culturels mais le défi, ici, est plus grand encore, ce n’est pas seulement de la dignité de l’homme dont il s’agit mais de sa survie".Le gouvernement français ne peut donc pas financer le groupe Direct Energie, à raison de 45 millions d’euros par an, pour la construction d’une centrale électrique à gaz, à la fois inutile et polluante, dans la commune de Landivisiau dans le Finistère.

29800

Ce projet de centrale à gaz me semble ne pas aller dans le sens de l’intérêt général comme le soutiennent ses promoteurs et ses soutiens.

- Pourquoi n'y a t il pas eu de débat public sur ce projet ?
- Au niveau de la dérive du climat. Doit-on participer à son accélération en brûlant du gaz ?
- A-t-on encore les moyens de payer avec les deniers publics les sommes astronomiques prévues pendant une aussi longue période ?
- La pollution générée par cette centrale va s'additionner à celle de la voie expresse en toute proximité de la ville.
Aucun argument pertinent de la part des élus, des promoteurs et des soutiens n'a réussi à me convaincre.

29190

Il suffit de prendre du recul pour comprendre que le financement de cette centrale gaz est rendu nécessaire par la volonté d'augmenter la part des EnR intermittentes (éolien et photovoltaïque).

En fait, le prix de cette centrale est à ajouter au bilan comptable -déjà pas fameux*- des EnR, et si vous voulez vraiment vous battre contre celle-ci, c'est contre l'éolien et le photovoltaïque que vous devez lutter.

* cf. La cour des comptes.

44000

1) La Bretagne est un péninsule, plus difficile à alimenter en électricité que le reste du territoire.

2) Elle nécessite des moyens de production pilotables pour éviter les coupures de courant aux heures de pointe.

3) Sa population, et donc sa consommation, augmentent. Et aux dernières nouvelles, on ne va pas se mettre à expulser les gens, donc sa consommation va continuer à augmenter.

4) Il n'existe pas 36000 technologies de production électrique, massives et pilotables :
Nucléaire, charbon, gaz, hydroélectricité de lac. Aujourd'hui, il ne reste plus que le nucléaire et le gaz de possibles en Bretagne, puisque le charbon est trop polluant et qu'il n'y a pas de sites disponibles pour des barrages.

Amis bretons, à vous de vous mettre d'accord sur une solution sachant qu'il n'y a que ces trois là de possibles :

Coupures de courant tous les hivers, centrale à gaz, ou centrale nucléaire ?

75000